Accueil Communauté de commune du Nebbiu Communauté de communes
Saint Florent Vue de la plage de la roya
Accueil Communauté de commune du Nebbiu Communauté de communes
Port de Saint Florent Une situation exceptionnelle
Accueil Mairie de Saint Florent Mairie
Le port de Plaisance Un diamant dans l'écrin du Golfe
Accueil Mairie de Saint Florent Mairie
Saint Florent Depuis la route des Agriates
Accueil Mairie de Saint Florent Mairie
Golfe de Saint Florent Artisan pécheur à l'ouvrage
Accueil Mairie de Saint Florent Mairie
Golfe de Saint Florent Une lumière différente...
Accueil Mairie de Saint Florent Mairie
Saint Florent Vue rare sous la neige
Accueil Mairie de Saint Florent Mairie
La Citadelle Une place forte et culturelle
Accueil Mairie de Saint Florent Mairie
Place centrale La féérie de Noël
Accueil Mairie de Saint Florent Mairie
Vue aérienne du Port Plus de 1 000 anneaux...

Histoire

Histoire mairie-de-saint-florent Mairie

Installée au fond d’un golfe auquel elle a donné son nom, la cité de Saint Florent a connu un développement notable depuis le lendemain de la seconde guerre mondiale.

 

Avant cette période elle est essentiellement orientée vers les activités traditionnelles : pêche, agriculture, élevage. De nombreux documents, des cartes postales anciennes, des photographies de familles saint florentines permettent de restituer l’ambiance sereine et la douceur de vivre qui régnaient à cette époque.

 

Le développement du tourisme dès les années 1960, notamment avec l’extension portuaire (plaisance, activités nautiques), a créé un boum économique et la cité, enroulée autour de sa citadelle s’est progressivement développée le long des axes routiers qui conduisent, au nord, à la ville de Bastia et à la région du cap corse, à l’ouest, à la Balagne, au sud, aux villages du Nebbio et au-delà au sillon central de la Corse et à la plaine orientale.

 

La cité de Saint Florent est donc au carrefour de régions dynamiques comme le cap corse presqu’île montagneuse qui s’avance dans le golfe de Gênes, le Nebbiu véritable conque d’or selon le père de la patrie Pascal Paoli, que domine le monte Astu (1535 m), les Agriates, immense espace naturel dont les 35 km de côtes aux nombreuses plages de sable fin dont celle de Saleccia où fut tourné le film «  le jour le plus long », ont été cédés par les collectivités locales au conservatoire du littoral. C’est un espace naturel exceptionnel géré aujourd’hui par le conseil général de Haute Corse.

 

Située aux embouchures de deux rivières, le Poghju et l’Alisu, qui lui confèrent un charme indéfinissable, la cité de Saint Florent est aussi au cœur de l’AOC de Patrimonio réputée pour la qualité de ses vins qui s’exportent dans le monde entier.

 

Cependant malgré ce développement remarquable, la cité a su garder l’âme d’un petit village avec sa place centrale où les gens jouent à la pétanque, ses petites rues commerçantes où la polyvalence des commerces permet à tout un chacun venant visiter la cité ou y séjourner, de trouver un peu ce qu’il veut ou ce qu’il recherche.

 

I.    les atouts de la cité

 

Une terre chargée d’histoire

Saint Florent et sa région proche sont occupées depuis le néolithique (avec quelques traces même du mésolithique). De cette période datent de nombreux sites (19, fouillés dans toute la micro région) dont celui du monte Revincu, qui domine Saint Florent à l’ouest, où les archéologues ont mis à jour des dolmens, des statues menhirs et des coffres, les sites de Strette, de Cime, de Mursaghja ou de Scaffa Piana où l’homme du néolithique jusqu’à l’âge du fer a vécu et laissé des traces remarquables de son passage dans ces collines miocènes, de calcaire blanc comme à Bonifacio, collines qui dominent la cité, au mont San Angjulu, siège lui-même d’un ermitage.

 

La cité médiévale primitive, la cité de l’évêque, dont le premier nom était Nebbiu (nom donné à l’évêché dès le VII ème siècle), s’est installée sur la colline dite Cortalina, anciennement occupée par les Romains, à 900 m du centre de la ville actuelle de Saint Florent. On y trouve une superbe cathédrale de style roman pisan construite pendant la première moitié du XII ème siècle. Elle possédait un clocher construit au XVI ème siècle et qui fut détruit en 1888. Elle a fait l’objet de plusieurs restaurations au cours du temps et est actuellement un monument important pour les Saint Florentins et pour la Corse en général. Deux autres églises San Roccu et San Anghjulu (ex San Germanu), construites entre le VII et le IX ème siècles, sont situées à proximité.

 

Sur le site se trouvait également le palais épiscopal aujourd’hui détruit. On y trouve par contre aujourd’hui de superbes chapelles sépulcrales construites au XIX ème siècle.
Cette cité médiévale était reliée au port de San Fiorenzo par un chemin muletier (pista cavalareccia). San Fiorenzo était le nom du titulaire de la chapelle située probablement à proximité du centre de la cité actuelle et rappelait le nom de cet évêque exilé en Corse par les vandales, contribuant à développer et évangéliser notre région et dont les reliques furent transférées à Trévise, début IX ème siècle par Tiziano, évêque de cette même cité.

 

La ville génoise à laquelle Giano Campofregoso, gouverneur de la Corse de 1438 à 1442, donna le nom de Saint Florent a été créée dans la première moitié du XV ème siècle (1440). Les premières maisons et les premiers éléments de défense (Torrione et premières murailles) sont cette fois situés sur les collines proches de la mer et la pointe rocheuse qui dominent l’anse de la Marinuccia.
Construite entre 1440 et 1453 pour protéger la ville nouvelle de Saint Florent, la citadelle surveille le golfe qu'elle domine. Stratégiquement, la place forte protège aussi les arrières de Bastia, commande la plaine de la Conca d'Oro et le Nebbiu, en protégeant le goulet d'étranglement qui conduit cette riche zone agricole à la mer. Au XV ème siècle la cité de Saint Florent connaît un développement remarquable car son port est très actif, ses liens avec le port de Gênes sont denses ; la cité attire aussi par les franchises accordées à ses habitants, franchises qui seront régulièrement renouvelées.

 

La place forte a connu divers évènements qui ont enrichi son histoire :

 

Génoise en 1440 mais aussi Aragonaise,
Milanaise de 1453 à 1475,
Française (1553/1559),
Génoise de nouveau (1559/1769),
Française (1769/1793)
Anglo-Corse (1793/1795),
Puis définitivement Française en 1795 /1796.

 

 

 citadelle saint florent

 

La citadelle avait, durant la période génoise, à sa tête un castellano et une garnison souvent renouvelée à cause de la présence de marais favorables au développement du paludisme. D’importants travaux d’assainissement ont été entrepris en vain ; il a fallu attendre le Second Empire et la Troisième République notamment pour venir à bout de ce fléau et amender ainsi 60 hectares de padule, transformés par les habitants de la cité en véritable jardin jusqu’en 1950/60.

 

Cité de garnison, de nombreux soldats ont fait souche à Saint Florent jusqu’à une période récente. Après le départ de l’armée française en 1939, la citadelle a accueilli une caserne de gendarmerie. Aujourd’hui, propriété de la commune, elle est un centre d’expositions. La chapelle Saint Antoine, située au cœur de la citadelle, restaurée il y a deux ans constitue également un lieu d’expositions.

Une cité ouverte sur un golfe où les activités en lien avec la mer sont très présentes

Longtemps port de commerce et de pêche, le port de Saint Florent est tourné actuellement vers la plaisance. On y compte plus de 1500 anneaux. De grosses unités y font escale pendant la période estivale car le port est véritablement collé à la cité. Les marins peuvent s’y ravitailler et la capitainerie est là pour rendre mille et un services. Les plaisanciers peuvent louer des véhicules et parcourir la région à la découverte de ses monuments, ses paysages, ses vignobles.

 

Depuis quelques années les municipalités successives ont décidé d’accueillir des croisiéristes. C’est l’occasion pour les Saints Florentins de découvrir de superbes unités qui mouillent au milieu du golfe.
Mais le golfe c’est aussi la plongée sous-marine (3 clubs), la pêche sous-marine, le canoë kayak, la voile (un club de voile est installé depuis 1960), le jet ski, les promenades en mer assurées par deux compagnies de navigation, à destination de la magnifique plage du Lotu. Nous n’oublierons pas de mentionner ici la pêche traditionnelle dont celle de la langouste.

Un environnement exceptionnel

On aura bien compris que le golfe de Saint Florent constitue à lui seul un cadre géographique de toute beauté, avec ses caps dont les noms chantent (Ceppu, Cavallata, Cursa, Lacciolo, Vecchiaia), ses falaises (côte occidentale du Cap Corse, Margine, Negro, Nonza entre autres), ses criques, ses plages de sable fin (Lotu, Saleccia), ses étangs et rivières ( Fiume santu, fiume bughju) qui l’hiver, rejoignent la mer.

 

Mais Saint Florent ce sont aussi, on l’a vu, les collines calcaires situées à l’est et qui rappellent la région de Bonifaccio, c’est le magnifique paysage des vignobles de l’aire AOC de Patrimonio que l’on découvre du col de Teghime, ce sont les chaînes de montagne du Nebbiu et du Cap corse qui s’offrent à de fructueuses visites pédestres et équestres.

 

Dans tout cet espace géographique abonde un riche patrimoine de tours, maisons de villages, couvents, ponts, fontaines, fours, églises de toute beauté comme l’église Saint Michel de Murato ou San Martinu de Patrimonio.

II.    Saint Florent et ses traditions

Terre profondément catholique, la cité a conservé ses traditions. Il en est ainsi :

 

De la Sainte Anne

Sainte Anne

Sainte Patronne de l’église paroissiale du village, Sainte Anne est célébrée tous les ans le 26 juillet comme le veut le calendrier liturgique. Ce jour-là après la traditionnelle messe, la statue de la sainte est portée dans les rues du village en toute fin de journée avant de revenir à l’église.

 

Les habitants de Saint-Florent se retrouvent après autour du verre de l’amitié et sont invités à manger des grenouilles comme le veut une tradition plus profane.

 

 

De la Saint Flor

C’est une fête célébrée tous les 3 ans, le lundi de pentecôte, qui honore la relique de Saint Flor (patron de Saint Florent).

 

Celle -ci est transportée de la cathédrale Sainte Marie à l’église Saint Anne par les membres de la confrérie de Santa Croce.

Saint Flor

 

Saint Erasme

Saint Erasme

 
 

Célébrée le 2 juin, c’est la fête des pêcheurs dont Saint Érasme est le patron. La statue du saint est hissée sur une embarcation et effectue un tour dans le golfe de Saint Florent.


Plusieurs bateaux se joignent à cette manifestation très populaire.

 

Le Catenacciu

 Catenacciu

Le vendredi Saint, le Catenacciu effectue un chemin de croix à travers la ville, et symbolise la montée du Christ au calvaire. Le pénitent est vêtu d'une aube et d'une cagoule rouge.


Il porte une croix en chêne massif, et pieds nus muni de chaînes, il doit tomber trois fois sur son chemin, comme le fît le Christ.

 

 

III.    Les manifestations culturelles

De nombreuses activités culturelles et des concerts sont offerts chaque année aux visiteurs soit à la citadelle soit dans la cathédrale Sainte Marie. Parmi ces derniers nous signalerons cet évènement de portée nationale et même internationale :

 

Le Carnaval de Saint-Florent

carnaval de Saint Florent

Il a lieu chaque année au mois d’avril et est organisé par les bénévoles de l’association « Animation Jeunesse de Saint-Florent » depuis 2002. Chaque année un thème est choisi pour la construction de chars qui défilent généralement en partant du collège pour se rendre sur la Place du Monument.

En 2014 le thème avait été la Préhistoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fête de la Musique

La fête de la Musique qui est fêtée chaque année le 21 juin est organisée par la municipalité et l’association de « l’Union des commerçants de Saint-Florent ».

 
PORTO LATINO
Le festival porto latino est un festival de musique sud-américaine et espagnole et regroupe chaque année l’espace de quelques jours, au mois d’Août, tous les amoureux de la culture et musique sud-américaine. Ce soir-là l’espace citadelle s’embrase.


IV.  Des ATOUTS d’une valeur inestimable

 


le Nebbio et ses chemins de randonnées

 

Au départ de Saint-Florent, le circuit dans le Nebbio vous fera découvrir un des plus beaux panoramas de Corse, par une route sinueuse à flanc de collines ou de coteaux, traversant une succession de villages perchés de San Pietro-di-Tenda à Poggio d'Oletta en passant par le Col  de Santo Stefano et Murato. De là partent des sentiers de randonnée qui serpentent dans la montagne de Tenda, couverte de neige chaque hiver et où prend sa source l’Alisu.

 

Le sentier du littoral et ses magnifiques plages

 

Saint Florent est le point de départ du sentier du littoral qui longe la côte des Agriates. Totalement protégé sur 35 Km, par le Conservatoire du Littoral, ce sentier constitue un univers étonnant au milieu de collines pierreuses couvertes de maquis et entrecoupées de torrents (le Monticellu, le Fiume Bughju ou Fiume Santu).
Sur ce sentier vous découvrirez, notamment, la tour génoise de la Mortella. Elle n'offre plus aujourd'hui aux regards qu'un pan de mur. Cette tour tout en jouant le même rôle que les autres édifices du même type pouvant être admirés tout autour de la Corse (94 tours en tout sur 1000 km de côtes), faisait partie, comme celle de Fornali, du système de défense du golfe de St Florent, commandant l'entrée de ce dernier avec autre tour, celle de Vecchiaia, située sur l'autre rive. Après les différentes guerres, la tour de la mortella, poste avancé de la citadelle, sera occupée en permanence par une garnison payée par Gènes. Elle assurera un rôle de surveillance et de protection des bateaux ancrés à proximité. L'amiral Nelson, tentant de conquérir cette tour et impressionné par la solidité du bâtiment, en fit relever les plans. Quand il fut nommé Lord de l'amirauté d’Angleterre, ce dernier fit construire un chapelet de tours le long des côtes britanniques et irlandaises qui ressemblent étrangement à la tour de la Mortella et qui a pour nom 'Martello Towers', déformation du mot « Mortella ». Vous découvrirez en continuant sur ce sentier deux splendides plages de sables fins aux eaux turquoises que sont la plage du Lodu et la plage de Saleccia et où l’on peut réellement profiter de ses vacances.
Sur l’autre rive du golfe le sentier littoral qui part de la plage d’Olzo vous conduira jusqu’à la pointe de la Vecchiaia.


Histoire mairie-de-saint-florent Mairie
Histoire mairie-de-saint-florent Mairie
Histoire mairie-de-saint-florent Mairie
Histoire mairie-de-saint-florent Mairie

Decouvrir

Cathédrale du NEBBIU
Cathédrale du NEBBIU mairie-de-saint-florent Mairie

La Cathédrale du NEBBIU, située sur la commune de Saint Florent est l'édifice religieux consacré de premier ordre du regroupement cléricale de la pieve du NEBBIU.

Lire la suite

La plage de Saleccia
Plage du Saleccia mairie-de-saint-florent Mairie

Située en Corse, dans l'Agriate, territoire dont l'origine du nom évoque les fertiles 'terres agricoles', qui n'ont jamais rien d'un 'désert'. Elle est considérée comme l'une des plus belles plages de l'île.

Lire la suite

Tour de MORTELLA
Tour de MORTELLA mairie-de-saint-florent Mairie

La tour génoise de la Mortella n'offre plus aujourd'hui aux regards qu'un pan de mur. Cette tour tout en jouant le même rôle que les autres édifices du même type pouvant être admirés tout autour de la Corse (94 tours en tout sur 1000 km de côtes), faisait partie, comme celle de Fornali, du système de défense du golfe de St Florent, commandant l'entrée de ce dernier avec autre tour, celle de Vecchiaia, située sur l'autre rive. Après les différentes guerres, la tour de la Mortella, poste avancé de la citadelle, sera occupée en permanence par une garnison payée par Gènes. Elle assurera un rôle de surveillance et de protection des bateaux ancrés à proximité. L'amiral Nelson, tentant de conquérir cette tour et impressionné par la solidité du bâtiment, en fit relever les plans. Quand il fut nommé Lord de l'amirauté d?Angleterre, ce dernier fit construire un chapelet de tours le long des côtes britanniques et irlandaises qui ressemblent étrangement à la tour de la Mortella et qui a pour nom 'Martello Towers', déformation du mot « Mortella ».

Lire la suite

Port de Saint Florent
Port de Saint Florent mairie-de-saint-florent Mairie

Port de plus de 1 200 anneaux, Saint Florent est aussi une destination de plaisance très prisée où se retrouvent tous les navigateurs de la Méditerranée, du quai d'honneur aux pontons aménagés venant profiter de la situation exceptionnelle et protectrice du Golf de Saint Florent.

Lire la suite

Citadelle de Saint-Florent
Citadelle de Saint-Florent mairie-de-saint-florent Mairie

Construite entre 1440 et 1453 pour protéger la ville nouvelle de Saint Florent, la citadelle surveille le golfe qu'elle domine. Stratégiquement, la place forte protège aussi les arrières de Bastia, commande la plaine de la Conca d'Oro et le Nebbiu, en protégeant le goulet d'étranglement qui conduit cette riche zone agricole à la mer.

Lire la suite

NEWSLETTERS